Chambres d'hôtes Vézelay Morvan Bourgogne Le  DOMAINE  de  DRÉMONT

 Un élevage bovin au coeur du bassin Charolais  -
Retour
Les actualités du Domaine

Archives 2011


6 Novembre 2011 :

Grâce à une pluviométrie correcte cet été et à l'automne, les dégâts de la sécheresse du printemps seront finalement limités, bien que nous  n'ayons récolté que les 2/3 de nos besoins en fourrage et nous nous ayons 12 ha de prairie à re-semer... (Ironie du sort, une grosse fraction des fourrages a été mouillée par la pluie lors de la récolte, au détriment de sa qualité. Météo France s'est particulièrement distingué par ses mauvaises prévisions cet été...)

Le parc de contention est opérationnel et a déjà bien servi : tri des animaux, soins, chargement en bétaillère, surveillance de la croissance des veaux...

Il est grand temps maintenant de sevrer les veaux pour reposer les mères qui peinent à les nourrir avec la raréfaction et l'appauvrissement de l'herbe. Mais, pas d'inquiétude : avec l'aide du cheval et du parc de contention, c'est maintenant de la rigolade !

23 Juillet 2011 :

Ah ! Enfin ! 79 mm depuis mon dernier mot ! Voilà du pain béni, même si ça ne rattrapera pas les dégâts antérieurs, et même si nos hôtes en chambres d'hôtes ne partagent pas tout à fait notre enthousiasme!


10 Juillet 2011 :

Alors qu'une bonne partie de la France semble avoir bénéficié d'un mois de Juin relativement bien arrosé, ici, toujours rien. Nous atteignons péniblement les 55 mm depuis le 15 mars, soit 20 % de la pluviométrie normale. Les prairies fraîchement semées n'ont pas levé. La pousse de l'herbe, pour le foin ou le pâturage, a été dérisoire : la chute de rendement atteint les 70%. La paille est rare et vaut de l'or...

Par chance, nos amis nous soutiennent : l'un a accueilli toutes nos jeunes vaches dans des prés dits "humides" à 60 km de chez nous, et les autres nous fournissent de la paille et du foin pour nourir les vaches cet hiver... (La paille n'a qu'un faible intérêt nutritionnel, mais elle apporte les fibres indispensables au bon fonctionnement du rumen de la vache.)

Et malgré la tourmente, on ne perd pas le moral !
Les travaux d'aménagement de la grange en face de la maison sont bien avancés : le mur et le plancher sont tombés, il ne reste plus qu'un fouillis innommable à déblayer (vieilles crèches, piliers de soutien, râteliers...).
Quant au parc de contention derrière la même grange, les premiers poteaux sont fermement scellés !

Un très, très grand merci aux nombreux jeunes qui sont venus nous prêter mains fortes !

8 Juin 2011 :

La pluie, la pluie.... elle est là, à toutes les tables ! mais dehors, le soleil cogne....
Il semble pourtant que nous soyons plutôt bien servis avec 43 mm depuis le 15 mars (moins d'un quart de la pluviométrie normale).
Le malheur des éleveurs comme nous est qu'ils "trinquent" deux fois dans ces situations : la première fois parce que la chute des rendements n'est pas compensée par une augmentation des prix de vente de leurs productions, et la deuxième fois parce que ce qu'ils n'ont pas récolté, ils devront l'acheter, au prix fort !

Mais, "ne nous inquiétons pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même"...  alors, profitons du beau soleil, piquons une tête dans le bassin !
   
baignade

2 Mai 2011 :

5 mm de pluies en un mois et demi....
Heureusement, le malheur de nos prairies fait le bonheur de nos hôtes en chambres d'hôtes qui se réjouissent de trouver un temps de juillet au mois d'avril !! A dire vrai, les agneaux aussi sont ravis : une herbe peu abondante mais encore riche, avec de la chaleur, leur sont très favorables !

Nous avons entamé la 1ère étape d'une série de travaux d'aménagement de nos bâtiments. La charpente de la grange en face de la maison a été renforcée en prévision de l'abattement d'un mûr et d'un plancher, ouvrant ainsi un espace de 350 m² de stabulation/bergerie accessible en tracteur.

Petite surprise, "notre" chouette effraie semble enfin avoir emménagé dans le nichoir que nous lui avions construit... il y a bien 3 ans ! (comme ils sont vexants parfois...)
Chouette Effraie, par Christelle Milesi

17 Mars 2011 :

Enfin les prémices du printemps! L'hiver a commencé tôt, mais le printemps ne se sera pas fait attendre!

Les grues ont fini leurs migrations causantes vers le nord, les violettes sont en pleine fleur, les moineaux et les rouge-queues sont très affairés, chasse-poursuites des buses variables, et même un alyte accoucheur mal informé pousse la chansonnette!
Alyte Accoucheur (de Christian Fisher)
agneau 25 Février 2011 :

Les agnelages ont commencé. Une prolificité exceptionnelle cette année, avec une moyenne pour l'instant de "2,5" agneaux par brebis sur un tiers du troupeau ayant agnelé. Les agneaux se portent bien mais nous sommes obligés de complémenter en lait bon nombre d'entre eux, les brebis ayant du mal à nourrir correctement 3 agneaux.
Les vêlages, pour leur part, continuent. Les conditions très humides que nous avons en ce moment sont néanmoins défavorables, et tout le monde est un peu malade. L'agriculteur courre d'une bête à l'autre pour les soigner. Mais qu'à cela ne tienne, il est bien aidé!
Charlotte, 3 ans, agricultrice   Charlotte,
  3 ans,
  agricultrice

15 Janvier 2011 :

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de notre premier veau croisé Charolais Limousin. (Fruit d'une autre nouveauté 2010). L'élevage de bovins pure race est la norme en France, mais c'est une aberration technique! (tout le monde sait que les "bâtards" sont plus solides que les pures races...)


veau Charolais x Limousin

1er Janvier 2011 : (1er article)

C'est une première! Nous avons retardé la date des premiers vêlages de 1 mois et demi par rapport aux autres années. Nous avons donc passé un Noël tranquille sans veaux. De justesse, puisque nous en avons eu 6 depuis!  Aucun problème à signaler : les veaux sont petits, impeccable!

Autre "première",  Les aménagements que nous avons réalisés dans les prés l'été 2010 nous ont permis de laisser  bon nombre d'animaux dehors pour l'hiver, résolvant ainsi la crise du logement qui s'annonçait. Bien nourries, les bêtes sont très bien dehors : pas de problèmes d'hygiène et de mauvaise ventilation des bâtiments. Et pour nous, moins d'animaux en bâtiments, c'est moins de paille consommée et de meilleures conditions d'hébergement. Par contre, dans les parcelles concernées, la pousse de l'herbe au printemps sera retardée.
Aubrac